Le doudou qui parle, Frederic Kessler, Elisa Géhin, Thierry Magnier

Le doudou est un objet transitionnel. Il est unique, indétrônable, incomparable et irremplaçable qu’on se le dise ! Interdiction formelle de laver le doudou, et si par hasard on venait à lui vomir dessus, le doudou intègre aussitôt ce composant gastrique à sont parfum subtil. Interdiction à quiconque qui n’est pas le propriétaire du doudou de jeter le doudou, même si il est vieux et usé jusqu’à la corde. En revanche le proprio peut s’il le désire et quand il le désire jeter son doudou dans une oubliette.

Léa qui n’a pas encore envie de dormir, décide de faire la conversation a son doudou :
– Toi, t’es mon doudou !
– C’est vrai ! répond le doudou-qui-parle.
– Dis-moi, doudou-qui-parle, demande Léa, pourquoi t’es MON doudou ?-
Le doudou lui explique alors toutes ces choses qui font de lui un doudou irremplaçable à ses yeux.

Frédéric Kessler auteur jeunesse, Elisa Géhin illustratrice, éditions Thierry Magnier.

A lire aussi:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>