Citation

Qu’est-ce qu’une résidence mission ARTS ?

 

Lorsque je vous aurai raconté succinctement ce que n’est pas une résidence mission ARTS, puis ce que c’est, il me restera à vous définir les deux notions qui fondent ce genre très particulier de résidence. À savoir, la co création et le geste artistique.

La résidence mission ARTS (Artiste Rencontre sur un Territoire Scolaire) n’est pas une résidence de création (ça c’est fait !). La résidence mission ARTS est un dispositif conçu et financer par la DRAC. Dans ce cadre, un Artiste rayonne sur un territoire donné, en co-créant des gestes artistiques à destination des plus jeunes, avec les équipes éducatives du territoire (enseignants, éducateurs, animateurs, artistes intervenants, associatifs, bibliothécaires, etc.).

Bon ceci étant dit succinctement comme convenu, ça se corse, car il me reste encore à vous définir l’essentiel comme promis. Il va sans dire que ce qui va suivre est une interprétation personnelle de l’esprit et de la lettre des sujets qui nous préoccupent. Met avis qu’il existe autant de définitions que d’artistes qui ont participé ou participerons à une résidence mission ARTS, et c’est heureux.

La co-création (le sel de la résidence mission.)

Tout au long de l’année, je suis invité à faire des rencontres et des ateliers d’écriture ou d’illustration auprès d’élèves. Dans ce cadre-là, les enseignants et moi-même collaborons activement pour mettre en œuvre des activités répondant aux objectifs de productions d’écris et d’art plastique. La résidence mission peut aussi, parfois, être le théâtre de ce type de collaborations fructueuses et nécessaires. Mais cette belle mise en commun et en réseau des différentes compétences d’une équipe éducative et d’un artiste, n’est pas la co-création.

La co-création est une mécanique délicate. Elle n’est pas jouée d’avance et nul ne peut présager de sa réussite. La co-création prend sa source dans la rencontre, qui se doit d’être choc. Une collision entre les contraintes, les objectifs, les préoccupations, les difficultés, les attentes, les projections et les désirs de chacun. Un hiatus, un léger décalage, un petit fossé qui va obliger les partenaires à tisser un lien, comme on construit un pont entre deux rives, pour se rejoindre.

residence mission de frederic kessler

Et le geste artistique dans tout ça ? Me demanderez-vous. Et bien, sachez qu’il est là, caché quelque part d’un bout à l’autre du processus de co-création. Peut être qu’il se niche dans le tout premier instant de la rencontre, à moins qu’il ce soit blottît au creux du hiatus, ou pourquoi pas au mitan du lien que les partenaires se sont construit pour se rejoindre. Reste à le choisir, à le pointer du doigt, à le désigner, pour in fine le nommer. Et ça, c’est du ressort de l’artiste résident.

Le geste artistique (de la fonction de l’artiste dans le champ culturel, puis de son rôle dans la résidence Mission.)

À l’instar de Fourrier, l’artiste « est celui qui nous montre du doigt une parcelle du monde » et  depuis Duchamp, il est celui qui désigne, choisi, nomme et donne à voir en toute conscience ce qu’il désire faire accéder au rang d’œuvre d’art. L’artiste en résidence mission incarne, le sujet « sensé » savoir désigner, choisir et nommer le(les) geste(s) artistique(s) contenu dans sa rencontre co créative avec les équipes éducatives. 

Or donc, l’artiste résident, est le sujet « sensé » savoir nommer le geste. Et il est essentiel que tout le monde y croie dur comme fer, à commencer par l’artiste résident, s’il désire que sa résidence soit un espace de création unique, singulier et surprenant.

résidence mission de frédéric kessler

C’est pas tout ça, mais pour l’heure je dois filer. Bougez pas ! Je vous reviens bientôt, afin de vous raconter quelques gestes artistiques gratinés.

En attendant, vous pouvez voir ou revoir la courroie de transmission, le film de Camille Gallard sur la résidence mission ARTS de Lille, Lommes et Héllèmmes. (Initié par la DRAC et la ville de Lilles)

En vous souhaitant mille et une choses idoines et adéquates,

Frédéric Kessler

A lire aussi:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>